small logoBourses postdoctorales en théorie de l'IPP

Theortists at Perimeter Institute.

L'Institut de physique des particules est voué à la promotion de l'excellence en physique des particules au Canada. A cette fin, l'IPP finance un programme bourses d'appoint pour aider des chercheurs au postdoctorat en théorie de la physique des particules (ou dans des champs de recherche connexes), et qui oeuvrent dans des universités canadiennes ou dans des institutions de recherche importantes. L'objectif de ce programme est d'attirer les chercheurs de la plus haute qualité au Canada. Ces bourses peuvent être attribuées à des chercheurs expérimentés ou qui débutent au postdoctorat.

L'initiative d'identifier et de proposer des candidatures au programme de bourse de l'IPP appartient à la faculté de l'université qui souhaite employer le candidat. Seules les facultés qui oeuvrent en théorie de la physique des particules (ou dans un champs de recherche connexe), et qui font partie d'universités ou d'institutions canadiennes membres de l'IPP, peuvent soumettre des candidatures. L'expression physique des particules doit dans ce contexte être interprétée de façon à inclure la recherche tant formelle que phénoménologique en haute énergie.

Les bourses sont d'une valeur de 20,000$ canadiens par année, pour deux ans, la rémunération restante du boursier devant provenir d'autres sources. Puisque l'intention est ici d'attirer ou de retenir des candidats de haute qualité, les institutions hôtes pourront ainsi offrir au candidat retenu un salaire substantiellement plus élevé que pour un poste régulier de chercheur au postdoctorat.

Ceux ou celles qui sont interéssés à devenir boursier de l'IPP sont invités à visiter les sites web de physique des particules des universités canadiennes qui offrent des postes de chercheur au postdoctorat.

L'IPP a mis sur pied un programme pilote de bourses en 2006 (financé conjointement avec le Perimeter Institute), et un programme complet en 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, et 2013. Malheureusement, les compressions budgétaires ont rendu impossible de faire fonctionner ce programme en 2014.